Rechercher
  • Laurent Guiraud

Cohérence cardiaque et sommeil


Vous êtes-vous déjà retrouvé en pleine nuit, les yeux grand ouverts à voir défiler les heure, sans pouvoir dormir ou débrancher votre cerveau ?

À ressasser un problème, cogiter, ruminer, essayer de trouver une solution ?

Vous est-il arrivé de mettre des heures à vous endormir ?

À vous retourner dans tous les sens ?


Les personnes que j'accompagne viennent me voir au cabinet en premier lieu pour gérer leurs douleurs chroniques comme la colopathie fonctionnelle, migraine, acouphènes, maux de ventre, de dos, cervicalgies, sciatiques et également pour dépasser un événement qui génère du stress et l'anxiété comme un changement de situation, un deuil, un licenciement, une séparation, un burn-out mais aussi pour travailler la confiance en soi, les peurs, les colères, les frustrations etc…

Nous préparons aussi, ensemble, des événements spécifiques tel que le baccalauréat, les concours, un examen, des épreuves sportives ou encore une intervention médicale.


Ces événements générateur de stress, provoquent bien souvent des insomnies qui peuvent à la longue aggraver votre état de santé.


Certains n’écoutent pas leur corps et ne font rien pour leur sommeil et arrivent, le jour J, épuisé physiquement et nerveusement ;

D’autres choisissent d’avaler un somnifère qui donne l'illusion du sommeil et dont les effets sédatifs et anesthésiants sur le cerveau se prolongent bien au-delà de la nuit, avec une grande baisse de vigilance, des pertes de mémoire, de concentration, de créativité, d’enthousiasme, de paix

En rajoutant à cela un risque d’addiction.


L’habitude et la facilité à prendre des somnifères vous font oublier l’effet rebond de l’insomnie lorsque vous arrêtez les somnifères : vous ne dormez plus du tout car le cerveau à désappris le sommeil naturel.


En 2014, les résultats des études de neuroscientifiques suisses ont conclu :

1. les insomniaques ont un niveau de cortisol plus élevé que la moyenne, de jour comme de nuit.

2. le cerveau insomniaque reste dans un état d'hyper-excitation durant la nuit



L'insomnie est très souvent liée à l’impossibilité de ralentir l'activité électrique du cerveau.

Si vous n’arrivez plus à lâcher prise, que vous n’arrivez pas à vous calmer avec de la méditation alors

il est judicieux et efficace de commencer par reprendre son souffle, ré-apprendre à respirer !

Et d’utiliser pour cela la cohérence cardiaque, l’exercice 4 7 8 que je vous conseille fait partie des exercices de cohérence cardiaque.


Je vous partage ici un autre exercice visant à favoriser l’endormissement, basé sur de la cohérence cardiaque.


Mais la cohérence cardiaque c’est quoi ?


La cohérence cardiaque, c'est un rythme spécifique de respiration

où l'on inspire sur 5 seconde et on expire sur 5 secondes

Ce rythme correspond à 6 respirations par minute.


En journée, quand nous sommes au repos, nous avons de 12 à 15 respirations par minute ;

Quand nous parlons, nous montons en-dessus de 20 respirations par minute et quand nous dormons, nous descendons au-dessous de 10 respirations par minute.


Ce rythme particulier 5secondes inspir et 5 secondes expir va rentrer en résonance avec notre système nerveux autonome, celui qui apaise ou accélère notre cerveau.

C'est une cohérence physiologique corps-cerveau.

Cette technique nous permet d’abaisser le taux de cortisol en 3 minutes et ses effets perdurent durant 4 à 6 heures.

En augmentant la production des ondes cérébrales alpha, c'est-à-dire l'état où le cerveau est en mode veille, attentif et émotionnellement calme, le cerveau se débranche des soucis, des craintes des peurs et nous sommes recentrés.


Pour ne pas laisser repartir le cerveau dans sa course folle durant la nuit, je vous propose d’installer un ingrédient « essentiel » : une image d’un lieu ressource via une technique de visualisation, que nous travaillons d’ailleurs en séance.

Lorsque votre cerveau se focalise sur l'image, les couleurs, petit à petit cela permet aux autres centres d'éveil du cerveau de s'éteindre progressivement et de réguler vos neuro-transmetteurs et la libération d’hormones ; Ce travail avec une image ressource limite la dispersion mentale et vous passez en cohérence cerveau-corps.


Ok pour la cohérence cardiaque et la visualisation mais comment faire ?

… Exercice :


1. Installez-vous au fond de votre siège, bien calé, sur votre canapé, votre lit … confortablement installé.

2. Le dos bien droit ou à plat, décroisez vos jambes et vos pieds.

3. Activez la respiration ventrale, en faisant

« chhhhhhhhhhhhh » à l’expiration


Sentez le ventre qui se regonfle, le volume d’air qui rentre, le volume d’air qui sort

Vous respirez par le ventre, c’est aussi simple que ça finalement


4. Inspirez par le nez et à nouveau, soufflez par la bouche


J'expire... Continuez les yeux fermés.

J'inspire... Soufflez par la bouche...

Gardez les yeux fermés et imaginez, visualisez une image agréable, positive pour vous

Laissez cette image se créer dans votre esprit,

Un joli souvenir de vacances, une photo, un moment de détente et de bien-être

Installez la visualisation comme si vous projetiez votre image derrière vos paupières fermées

comme sur un écran de cinéma et installez-vous

Découvrez votre environnement, le paysage, les couleurs, les sons, les lumières,

Profitez de ce bon moment, re-Intégrez toutes les sensations, les perceptions,

les sensations de bien-être que cela génère en vous.


Je vous le répète souvent : N'attendez pas d'être dans la tempête pour débuter les exercices !

Faites-en une habitude, tous les jours, un tout petit peu, surtout quand vous n'en avez pas besoin.

Et cela désamorcera probablement certaines situations.

Entraînez-vous tous les jours, cela va devenir de plus en plus facile et automatique

Cette pratique fonctionne : utilisez-là.



Des techniques comme la Réflexologie, l'EFT ou l'Hypnose peuvent vous aider retrouver votre sommeil

Chouchoutez votre sommeil, mieux dormir c’est mieux vivre