Rechercher
  • Laurent Guiraud

Nous respirons comme des fours a micro-ondes …

Mis à jour : juil. 1

Nous respirons comme des fours a micro-ondes … A l’heure actuelle, nous vivons à cent à l’heure, dans un monde où tout doit aller vite et cela vous pousse a vivre rapidement. Comme si l’urgence était omniprésente. Cette vitesse est partout, même sur votre façon de juger votre avancée dans la vie. Nous sommes à l’ère du micro-ondes et nous voudrions que tout aille aussi vite, y compris en nous même ! Mais quel dommage. Sous l’effet de ce stress et de cette angoisse devenus habituels, permanents presque inconscient, votre respiration suit votre rythme, suit le rythme de votre stress. Vous respirez à peine, comme si vous étiez en apnée, comme si vous respiriez à la surface de vos poumons uniquement : c’est très bien ! Cela entretien bien votre stress et vos crises d’angoisses … c’est parfait. En faisant cela vous maintenez votre corps dans un état de stress entre asphyxie et hyperventilation.

Votre corps n’arrive plus à maintenir l’équilibre respiratoire : trop peu d’oxygène est capté et trop de CO2 est expiré.


Je vous propose donc d’appuyer sur pause avec ce fonctionnement là :

Asseyez vous sur une chaise, un coussin… détendu, le dos droit mais décontracté, la position idéale est les reins légèrement creusés et les épaules ouvertes, le menton digne. Fermez vos yeux & détendez vous Inspirez lentement par le nez en comptant jusqu'à 3 lentement (pas besoin de visualiser les chiffres pour cet exercice) Expirez par le nez, sans forcer, en comptant lentement jusqu’à 6 (lentement c’est pas un micro-ondes !) Deux fois plus d’expir que d’inspir. Effectuez ce mouvement une dizaine de fois. Doubler le temps d’expiration par rapport au temps d’inspiration va rendre vos inspiration plus profondes et détendues. Faites une pause au bout de 10 fois Appréciez au fur et à mesure la sensation d’espace et d’aisance que vous créez Rien d’autre à faire que laisser faire

On peut tester une variante avec 3 secondes à vide entre l’expir et le nouvel inspir.

Ces exercices simples, que je vous transmets peuvent changer votre façon de voir la vie. Surtout : N’essayez pas, vous risqueriez d’aller mieux !