Rechercher
  • Laurent Guiraud

Baisse de moral ? Relancez la machine...

Vous avez une baisse de moral ? Rien ne va comme vous voulez ?


C’est normal ! Comment repartir et relancer la machine ?


Oui, les baisses de moral sont normales, la vie n’est pas une ligne droite, nous avons des hauts et des bas, nous avançons aussi grâce à cela. A l’hôpital sur le moniteur cardiaque la ligne droite n’est jamais très bon signe…

Vous avez le droit d’avoir une baisse de moral. C’est déjà une étape : accepter d’avoir une baisse de moral ! Ce qui compte c’est votre réaction, le temps que vous mettez pour réagir, la résilience entre en action. Sortez du mode automatique. L’alternance haut/bas, vous donne l’opportunité de remonter et d’aller plus haut à chaque fois. Si vous regardez en arrière, vous verrez le nombre de fois où vous vous êtes relevé.



Quelques pistes:

1. Marchez et profitez de la nature Il n’est pas nécessaire de randonner 3h, mais tout le temps que vous aurez pris pour vous sera utile. Vivez l’instant présent, la durée ne compte pas. Des études menées par l'université de Stanford montrent que les promenades dans la nature peuvent non seulement vous rendre davantage heureux, mais aussi réduire votre tendance à ruminer et à ressasser des pensées ou idées négatives, augmenter votre créativité, l'inspiration serait même augmentée de 60% en marchant… Bien sûr, si le soleil est présent, l'effet bonne humeur/bonheur est décuplé, l’avantage d’être dans le sud... Récemment le Dr Michel Cymès et Adriana Karembeu on fait l’expérience de la sylvothérapie avec des résultats bluffant sur le nombre de battements cardiaques, signes d’apaisement et de bien être. Lien en bas de pages Profitez-en pour faire l’exercice de pleine conscience que je vous donne sur vos sens, hyper important.

2. Bougez et pratiquez une activité physique Faites de l'exercice : le mouvement chasse la morosité. Les niveaux de transmetteurs, dont la dopamine, augmentent après une activité sportive, ce qui aide à augmenter la sensation de calme, de bien-être et votre capacité à vous concentrer. Selon une étude américaine parue en février dans la revue Translationnal Psy chiatry : combiner des séances de méditation et de sport par exemple, deux fois par semaine pendant 2 mois réduit les symptômes associés à la dépression de 40% ; Quelle que soit l’activité, vous pouvez courir, danser n ou pratiquer son sport favori. Exemple personnel : le footing suivi d’une séance de Taï Chi, (niveau débutant), me permettent de descendre mon rythme cardiaque en dessous de 50 BPM

3. Écoutez de la musique entraînante Vectrice d'émotions par excellence, la musique est capable d'induire des frissons, précédés par la libération de dopamine dans le cerveau, nous apprennent des scientifiques canadiens de la Mac Gill University. La musique active les mêmes circuits neuronaux du plaisir et de la récompense que la nourriture, les drogues ou le sexe. Elle permet d’améliorer les fonctions cognitives des personnes âgées notamment.

4. Mangez du chocolat … avec modération... oui je radote ! Réputé pour doper le moral et lutter contre la fatigue, on ne compte plus les vertus du chocolat. Comme la musique, croquer quelques carrés de chocolat est associé à une augmentation de la dopamine selon une étude publiée en 2013 dans le journal Obesity. Ne pas hésiter à grignoter avec modération bien sûr du bon chocolat, contenant 70% de cacao, source importante de phényléthylamine le PEA, dopant qui provoquent la sécrétion de dopamine.

5. Aidez, participez Faire des heureux rend heureux. L'altruisme, comme le chocolat, la musique et l'exercice, fait aussi monter en flèche la dopamine dans notre cerveau. Offrir un café à la personne à côté de vous, donner son siège à un inconnu dans les transports ou proposer son aide à une personne dans le besoin... les idées ne manquent pas pour se relier aux autres et se rendre utiles. Le lien social sous toutes ses formes, qu'il s'agisse des relations en famille, en couple, des amis ou des relations au travail, est un des facteurs les plus importants de notre bien-être individuel et collectif. Des scientifiques de l'université de New York (États-Unis) suggèrent que le manque d'interactions réelles peut être un facteur à prendre en compte pour évaluer l'état de santé des individus.

6. Remémorez-vous des souvenirs positifs Des chercheurs de l'université de Liverpool en Grande-Bretagne confirment l'efficacité du rappel de souvenirs et de l'évocation d'images positives pour générer des émotions positives. Nous utilisons ensemble cette technique en hypnose En pratiquant la méditation, nous pouvons développer une sorte de bienveillance envers nous-mêmes, pour soi, pour les autres. Ces sentiments vertueux permettent d'être plus compatissant envers des stimuli émotionnels négatifs et changer ainsi la façon dont nous interagissons avec notre environnement.

7- RESPIREZ : je ne le répéterai jamais assez, la respiration ça change la vie Nos exercices 4 7 8, la cohérence cardiaque…

8 – Vivez l’instant présent : Vivez l’instant présent, la durée ne compte pas. Le bonheur ne se mérite pas, il se prend, se saisi dans l’instant ! Vous avez le choix, vous avez en vous la capacité d’être heureux, d’être bien. Souvenez vous que c’est votre façon de réagir a un événement qui change la donne.

Cherchez, explorez quelles sont les opportunités que vous donnent votre situation ?

Rire, rire, faire rire, faire sourire et sourire ;)

Aimez vous, j’insiste sur ça, acceptez que vous ne soyez pas toujours à 400%

Dites vous : Et si je transformais ça, ça donnerait quoi ? Chez Access bars on dit : comment ça devient encore mieux que ça…



Sortez du pilote automatique !

Et si nous faisions une séance ensemble ?